La peur

J’ai choisi de parler de ce sujet, car j’ai adopté récemment un nouveau chien. Rajah, magnifique, mais comme ses prédécesseurs, il est craintif. Je vois en lui un grand potentiel de thérapeute. Chez les chiens, comme chez les humains, la réponse à la peur se manifeste principalement sous trois formes de réaction :

  1. Le combat, c’est Rajah
  2. La fuite, c’était Puja
  3. La soumission ou l’immobilité, c’était Barclay
Les 3 manifestations de la peur

L’Univers me gâte ! C’était beaucoup plus confortable de gérer la fuite ou la soumission, car ce sont mes modes de fonctionnement habituels face à la peur. J’apprends avec mon nouveau chien, à gérer le combat.

Voyons de plus près ce qu’est la peur…

Définition

La peur est une émotion fondamentale et puissante, souvent déclenchée par la perception d’une menace ou d’un danger imminent. Cette réaction émotionnelle est universelle, et ses manifestations peuvent varier d’une personne à l’autre.

En dehors de tout danger réel et imminent, la peur est surtout une projection du mental. De ce fait, on peut en relever quelques unes : la peur de l’inconnu, la peur du changement, la peur du rejet, la peur de parler en publique, la peur d’être jugé, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de la solitude, etc.

Regardons d’un peu plus près les différentes manifestations de la peur.

Les manifestations de la peur

La peur déclenche toute une série de réponses physiologiques, émotionnelles, comportementales et cognitives chez les individus. Voici quelques-unes des réponses les plus courantes à la peur :

  • Réponses physiologiques : Lorsque confronté à une situation effrayante, le corps réagit vite et souvent de façon automatique. Le système nerveux autonome s’active, provoquant l’augmentation du rythme cardiaque pour pomper plus de sang vers les muscles, une accélération de la respiration pour augmenter l’apport en oxygène, une dilatation des pupilles pour une meilleure perception visuelle, et une libération d’hormones comme l’adrénaline pour accroître la vigilance.
  • Réponses émotionnelles : La peur est souvent accompagnée d’une gamme d’émotions telles que l’anxiété, la panique, l’angoisse et le stress. Ces émotions peuvent varier en intensité selon la situation et la perception individuelle de la menace.
  • Réponses comportementales : Face à la peur, les comportements adoptés varient d’une personne à l’autre. Certains peuvent chercher à fuir ou à éviter la source de la peur, tandis que d’autres peuvent adopter une approche plus frontale en tentant de faire face à la situation ou de trouver des solutions pour la surmonter. Ces réactions comportementales sont souvent influencées par des facteurs tels que l’expérience passée, la culture, et même la génétique.
  • Réponses cognitives : Lorsque nous sommes confrontés à une situation effrayante, notre capacité à penser clairement peut être altérée. Des recherches ont montré que la peur intense peut restreindre notre attention, nous rendant plus focalisés sur la source de la peur et moins capables de percevoir d’autres informations autour de nous. Cela peut entraîner une prise de décision rapide et parfois précipitée, basée davantage sur l’instinct de survie que sur une évaluation rationnelle de la situation.
  • Réponses sociales : En présence de la peur, les individus peuvent rechercher du soutien ou de la sécurité auprès d’autres personnes. Parfois, la peur peut également être contagieuse, déclenchant des réponses similaires chez ceux qui observent une réaction de peur chez autrui.

Ces réponses à la peur sont souvent des mécanismes adaptatifs qui aident les individus à réagir rapidement face à une menace potentielle, mais elles peuvent aussi parfois être excessives ou inadaptées, conduisant à des réactions de stress chronique ou à des troubles anxieux. Apprendre à comprendre et à gérer ces réponses peut être crucial pour surmonter les peurs irrationnelles et pour faire face efficacement aux situations stressantes de la vie quotidienne.

Cependant, bien que la peur puisse déclencher des réponses physiologiques, émotionnelles et cognitives importantes, elle peut également être régulée et gérée. Des techniques comme l’aromathérapie, la respiration profonde, la méditation de pleine conscience et la réévaluation des pensées peuvent aider à modérer la réponse de peur. De plus, l’exposition graduelle à des situations redoutées, connue sous le nom de thérapie d’exposition, peut aider les individus à surmonter leurs peurs en s’y confrontant progressivement.

En conclusion, la peur déclenche un large éventail de réponses physiologiques, émotionnelles et cognitives. Bien que ces réponses soient souvent automatiques et instinctives, il est possible de les réguler et de les gérer grâce à diverses techniques et approches. Comprendre les réponses de la peur peut être essentiel pour naviguer dans des situations stressantes et pour cultiver des stratégies efficaces afin de faire face aux peurs et aux angoisses qui peuvent surgir dans nos vies. Avec l’aide de l’aromathérapie, par exemple, on peut agir de manière rapide sur les réponses physiologiques et émotionnelles, rien qu’en respirant une huile essentielle bien ciblée.

Quelles huiles essentielles peuvent aider quand on est dans la peur ?

Certaines huiles essentielles sont connues pour leurs propriétés apaisantes et peuvent être bénéfiques pour aider à gérer la peur, le stress et l’anxiété. En voici quelques-unes :

  • Lavande vraie est l’une des plus populaires pour induire une profonde relaxation et réduire l’anxiété. Elle est réputée pour ses propriétés apaisantes et calmantes qui aident à calmer les émotions et à promouvoir un sentiment de tranquillité, en agissant sur le chakra coronal. Pour aider à l’endormissement, on peut verser quelques gouttes sur l’oreiller. On peut aussi masser 1 goutte sur le plexus solaire, pendant la journée pour calmer les angoisses.
  • Angélique racine pour les personnes qui souffrent de phobies, de peurs, de troubles psychologiques, qui ont un système nerveux fragile et qui ne perçoivent parfois pas la réalité peuvent. Grâce à cette huile essentielle, elles peuvent retrouver leurs racines et ressentir la paix intérieure. L’angélique racine est fortement liée à l’élément terre et transmet sa force et sa stabilité. Elle s’utilise soit en olfaction (humer le flacon), soit 1 goutte à masser sous les pieds.
  • Encens (Oliban) est souvent utilisée pour favoriser la détente et aider à soulager l’anxiété. Elle est également réputée pour ses effets bénéfiques sur la respiration et la méditation. L’encens Oliban développe la communication et transmet un sentiment de protection céleste, ainsi on peut se dérigidifier. On appliquera volontiers 1 goutte sur le sommet du crâne et frictionner, 1 goutte entre les sourcils, 1 goutte sur les poignets et humer le flacon pendant 2 minutes les yeux fermés.
  • Ylang-ylang est connue pour ses propriétés relaxantes et calmantes. Elle déclenche quasi instantanément un sentiment de joie et de sécurité. Elle peut aider à réduire le stress, à équilibrer les émotions et à favoriser une ambiance apaisante. Elle baisse le flot des pensées pour être plus présent à son corps physique et donc à ses cinq sens. On peut réaliser une huile de massage pour le bas du ventre avec 1 cuillère à soupe d’huile de noisette et 5 gouttes d’Ylang-ylang.
  • Petitgrain bergamote est réputée pour ses effets équilibrants sur le système nerveux. Elle peut aider à réduire l’anxiété et à favoriser un état mental plus calme et positif. Le petitgrain bergamote peut également aider les personnes qui manquent de souffle, qui souffrent d’arythmie cardiaque et qui sont susceptibles voire rapidement désorientées en cas d’imprévu. Le petitgrain bergamote aide les personnes qui confondent prendre soin de soi et égoïsme. Sa senteur florale et apaisante aide à trouver une manière de nourrir son cœur pour qu’on puisse donner davantage et partager avec l’autre. Il dissout les sentiments de perte quand on donne et libère des attentes. En olfaction et/ou en application cutanée 1 goutte sur le nombril et 1 goutte sur le chakra du cœur (milieu de la poitrine).
  • Le petitgrain bigarade possède des qualités équilibrantes et calmantes remarquables. Il rassure et laisse partir les sentiments de solitude et d’isolation. Cette fragrance séduit l’esprit et apaise les nerfs. Elle bannit les énergies négatives, protège contre l’angoisse, permet de se libérer de la colère et contribue à guérir des blessures du passé. Elle favorise ainsi l’ascension à un niveau de conscience plus élevé et s’avère souvent utiles dans la méditation pour éclaircir l’esprit. En olfaction et/ou en application cutanée sur le bas du ventre et sur le chakra du cœur.
  • Petitgrain citron agit de manière à calmer les agitations du plexus solaire, surtout en cas de phobies. Le petitgrain citron redonne du courage aux dépressifs et permet d’affronter les choses avec logique. Il aide également les personnes qui se sentent toujours non protégées. On l’appliquera également sur le plexus solaire, à raison d’une goutte. D’autre part, elle est très intéressante sur les douleurs dorsales, ainsi que sur certaines formes de céphalées de tensions provenant de la nuque ; dans ce cas de figure, on la diluera dans un peu d’huile végétale.
  • Les conifères (sapins, pins et épinettes) en général aident à développer plus de courage et c’est souvent ce qui manque quand on est dans la peur.

À vous de tester celles qui vous conviennent le mieux. Grâce à l’olfaction, on agit directement sur le cerveau limbique, siège de notre système nerveux autonome et qui régule notre physiologie (digestion et rythme cardiaque entre autres).

Sur une note d’autodérision, je vous invite à regarder cette vidéo humoristique, mais plein de sagesse :

La peur bloque la confiance. Et comme la confiance est le terreau de l’amour. Vous imaginez les conséquences. L’Ayurvéda dit que nous sommes en parfaite santé lorsque que toutes nos cellules baignent dans la joie et l’amour.

Les peurs sont comme une prison, elles ne demandent qu’à être reconnues pour pouvoir les dépasser et les libérer. C’est aussi comme cela qu’on grandit…vers l’amour. Sortir de la PEUR pour oser la VIE.

Prenez soin de vous !

Alexandra

Votre dos vous parle

Notre dos exprime certains de nos malaises.

Vous connaissez les expressions ? « j’en ai plein le dos ! », « je porte tout sur mes épaules… », « avoir bon dos », « je l’ai sur le dos »… Autant d’expressions qui indiquent des choses pénibles qui vont peser forcément quelque part, c’est-à-dire sur notre dos.

Définition

Le dos est la face postérieure du tronc de l’homme (ou de la femme…lol) allant des épaules jusqu’au bassin. Le dos est la structure sur laquelle nous nous appuyons. De façon générale, il représente le soutien, mais aussi la protection instinctive, par exemple en tournant le dos pour nous protéger.

Avoir des douleurs dorsales, cela signifie toujours quelque chose de très particulier. Dans cet article nous allons explorer quelques pistes.

Le dos : anatomie

Une des grandes structures du dos est la colonne vertébrale. Elle est constituée de vertèbres, au milieu desquelles passe la moelle épinière qui est le prolongement nerveux du cerveau, permettant la coordination de tous nos mouvements et le passage de toutes les informations du cerveau à la périphérie et vice versa.

Toute lésion sur cette partie si fragile du corps et les conséquences sont catastrophiques, par exemple la paralysie. Avoir mal au dos peut cacher une pathologie plus grave. Il est toujours bon de consulter son médecin et pousser les investigations, afin d’écarter une pathologie plus grave. En effet, certains maux de dos peuvent aussi faire partie d’un tableau clinique plus sombre, comme des calculs rénaux ou biliaires. Bref, une visite médicale est nécessaire si les douleurs persistent ou s’intensifient ou modifient la mobilité ou la sensibilité, sachant que ces dernières sont même des urgences graves. Il était nécessaire de le préciser.

Dans la majorité des cas, heureusement, un bon massage peut résoudre les douleurs en détendant la musculature, en apaisant le système nerveux, surtout si ledit massage inclut l’ajout d’huiles essentielles.

Prochaine formation MASSAGE BREUSS ou MASSAGE INTUITIF

Comment interpréter les douleurs de dos ?

Je vous ai trouvé quelques images pertinentes qui vous expliquent vertèbre par vertèbre quelles pourraient être la source de vos douleurs ou blocages.

Dos anatomie vertèbres

Source de l’image : https://i.pinimg.com/originals/4a/58/66/4a586652645e129aa17836cfa303e1fd.jpg

Votre dos vous parle

Source de l’image : https://www.conferencesquebec.com/wp-content/uploads/2019/08/vertebres.jpg

Explorons à présent quelques pistes d’interprétation des différents maux de dos.

D’un point de vue énergétique, la colonne vertébrale loge les racines de nos chakras. Depuis des millénaires, l’Ayurvéda et par conséquent le Yoga attachent une grande importance à ces centres énergétiques que sont les chakras. Chaque chakra est relié à des fonctions physiologiques, psycho-émotionnelles et spirituelles bien spécifiques. C’est d’ailleurs le long de cette colonne vertébrale que monte la Kundalini, cette énergie vitale nous reliant de la terre au ciel.

Sur cette image, nous voyons la correspondance des chakras avec les vertèbres et leurs interprétations en cas de douleurs physiques et par conséquent, troubles psycho-émotionnels.

La thérapie dorsale selon Dorn

Source de l’image : https://shop.methode-bechacq.fr/wp-content/uploads/POSTER-METHODE-DORN-21×297-A4-2-scaled.jpg

D’autres images où vous pouvez localiser vos douleurs et trouver leur(s) correspondance(s) physiques

Anatomie dos colonne vertébrale

Source de l’image : https://i.pinimg.com/originals/4f/8d/e8/4f8de88873177115f21f3ebfef697ff3.jpg

Et celle-ci résume bien l’approche holistique qui inclut l’aspect psycho-émotionnel

Dos et relation vertèbres

Source de l’image : https://i.pinimg.com/736x/fb/6a/1f/fb6a1fd214af51deb05c7b745f0a4f67.jpg

Il est toujours bon quand on va consulter son thérapeute, de lui confier un maximum d’informations sur sa vie privée, professionnelle, familiale et amicale. En effet, c’est souvent dans les interactions entre êtres humains que les blocages psycho-émotionnels apparaissent. Le thérapeute saura vous canaliser au besoin, mais surtout établir, dans sa tête, ses stratégies thérapeutiques, notamment avec l’ajout d’huiles essentielles. Ceci aura pour objectif de vous aider à vous libérer de certains poids psycho-émotionnels qui bloquent vos/votre vertèbre. C’est du moins comme cela que je fonctionne depuis 20 ans à l’Institut Jyoti.

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre vos douleurs dorsales et vous aura permis de trouver la solution idéale pour y remédier. Ci-dessous, je vous ai encore rajouté quelques lectures intéressantes, notamment le livre de Jacques Martel.

Prenez soin de votre dos.

Alexandra

Sources :

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies, Jacques Martel

La thérapie dorsale selon Dorn et Breuss, Pascal Cavin

https://www.estelledaves.com/pages/symbolique-du-corps/d-1/dos.html

Rester Zen Covid-19

Des conseils pour rester Zen

Comment rester zen en cette période troublée d’incertitudes. Il nous semble que nous ne maîtrisons plus rien, toutes les émotions nous submergent : peur, colère, tristesse. Les réactions individuelles sont aussi diverses que variées allant des élans de générosité, solidarité, d’entraide au repli sur soi, arrogance, égoïsme.

Il n’y a rien à juger. Chacun réagit selon ses schémas de croyances, selon ses moyens, selon ses capacités du moment. Une chose est sûre, c’est que ce coronavirus nous pousse tous à changer quelque chose. C’est d’ailleurs rigolo que le monde scientifique l’ait baptisé ainsi; pour moi cela fait référence au chakra coronal situé au sommet du crâne. Ce chakra délicat qui amène de grandes transformations. Et ce coronavirus atteint le chakra du coeur (les poumons) qui est aussi le centre de l’Amour et de l’Immunité.

Réflexion et conseils Zen

Bref, voici quelques pistes de réflexion et des conseils pour vous soutenir durant cette période compliquée à rester zen.

Avoir peur en ce moment c’est NORMAL, mais quand celle-ci prend des proportions qui vous font souffrir, alors là c’est pas normal. La peur du moment est surtout liée à l’incertitude et l’inconnu face à :

  • « l’autre », on se croise, on se regarde et on a peur d’être contaminé, on devient méfiant
  • la maladie/mort, je pense aux hypochondriaques, ceux juste inquiets de leur santé ou ceux dont un proche a été atteint
  • l’isolement, je pense aux personnes âgées et celles vivant seules qui doivent gérer ce vide et cette solitude que représentent le confinement
  • financière, je pense aux indépendants comme moi, qui du jour au lendemain n’ont plus de revenu

Toutes ces peurs sont le fruit d’un chakra racine (c’est le premier des 7 chakras, situé sur le plancher pelvien) qui aujourd’hui est collectivement sacrément ébranlé. Ne vous sentez pas offusqué si vous vous reconnaissez dans ce que je dis, c’est normal. Vous êtes normaux, de ressentir tout cela en pareille situation.

Les meilleures huiles essentielles pour rester zen vibrent à haute fréquence
Les huiles essentielles pour rester zen vibrent à haute fréquence

Les huiles essentielles de bonne qualité, comme Oshadhi, ont une vibration élevée, mesurables en Hertz. Pour vous situer, le coronavirus vibre à moins de 10 Hz, la planète terre autour de 24-27 Hz. En revanche, des huiles essentielles basiques telles que le basilic vibre déjà à 52 Hz et 320 Hz pour la Rose.

J’ai trouvé un article intéressant qui parle de ces ondes justement en lien avec la situation actuelle : https://blogs.mediapart.fr/genevievel/blog/300320/coronavirus-covid-19-il-toucherait-le-chakra-du-coeur

Alors utilisez autant que possible les huiles essentielles, elles vous augmenteront votre taux vibratoire automatiquement : en diffusion surtout, certaines peuvent être aussi appliquées sur la peau, voire également avalées. Appelez-moi si vous n’êtes pas sûrs.

Conseils zen d’Aromathérapie

Les huiles essentielles (HE) qui aident à surmonter de telles peurs et retrouver la zen-attitude sont des HE qui agissent sur le premier chakra, l’enracinement, la stabilité :

  • Vétiver, pour moi c’est la meilleure pour l’ancrage. Quand on se sent vraiment déstabilisé, très vulnérable, qu’on a perdu la confiance en soi et la foi en l’abondance. Elle renoue direct le lien avec la Terre-Mère. 1-2 gouttes sous les pieds matin et soir. Prudence en cas de grossesse.
  • Patchouli, chouette huile essentielle pour se sentir ancré et oser sortir des sentiers battus. Pour moi elle titille aussi ma créativité intérieure. Elle connecte à la Terre et guide cette énergie vers le coeur. 1-2 gouttes sous les pieds + 1-2 gouttes sur les avants-bras tous les matins et soirs.
  • Angélique racine, excellente huile essentielle pour s’ancrer, surtout quand on a le mental très agité et envahi de peurs. Elle transmet beaucoup de stabilité. Elle agit comme un super engrais en nous régénérant et donnant de la force. 1-2 gouttes sous les pieds. Attention photosensible. L’hydrolat est délicieux et sans contre-indication, à boire 1cc dans un verre d’eau chaude surtout le soir pour bien dormir.

La tristesse, eh oui nos habitudes ont radicalement changé du jour au lendemain. Une certaine nostalgie de notre train de vie d’avant COVID-19 peut se manifester. Il est aussi possible que vous ayez perdu un proche ou que quelqu’un dans votre entourage se batte actuellement contre ce virus. Et que vient encore se rajouter un sentiment d’impuissance. Je compatis sincèrement. Le gros challenge, c’est de ne pas rester trop longtemps dans la tristesse, pour éviter de broyer du noir, car cela affaiblit le chakra du coeur. Dans ce chakra du coeur, il y a entre autre le COURAGE et la FORCE de la vie. Soutenez-vous avec des huiles essentielles comme l’épinette noire ou bleue, le pin sylvestre…

Bon pour le moral

Peu importe finalement quand soit en colère ou dans la tristesse, pour retrouver la JOIE, rien de mieux que stimuler le 2ème chakra. Vous pouvez diffuser à volonté des HE d’agrumes, telles que mandarine, bergamote, orange, pamplemousse. Elles ont toutes des vertus antiseptiques atmosphériques. Encore une fois, il est plus qu’indiqué de les employer dans pareille situation.

Je pense que la pensée est ÉNERGIE. Essayez le plus possible de mettre du positif dans vos pensées. Pensez avec votre coeur, c’est le seul endroit où vous pourrez puiser le calme et regagner en discernement. Ou si vous n’y arrivez pas remémorez-vous un souvenir chaleureux, joyeux pour regagner un sentiment de positivité rapidement. Peut-être qu’il y a aussi pour vous une chose positive dans cette situation extraordinaire et que ressentir de la gratitude fait énormément de bien.

Stimuler notre immunité

Ce virus attaque les voies respiratoires, qui sont gérées par le chakra du coeur. Et la tristesse touche ce chakra du coeur, qui est également le siège de notre immunité. Alors pour renforcer vos défenses immunitaires, toutes les huiles essentielles de conifères sont à privilégier.

Toutes les huiles essentielles de conifères sont des désinfectants atmosphériques, donc à diffuser à gogo. De plus, ce sont d’excellents décongestionnants respiratoires.

D’une manière ou d’une autre, elles apportent toutes un certain réconfort, car elles agissent principalement sur le chakra du coeur  :

  • Pin Cembra (Arolle), le dernier à rejoindre l’assortiment et il est originaire près de chez nous, l’Autriche. Il est incroyable comme il ouvre le coeur. Il redonne force et courage quand on l’a perdu. Le pin cembra réoxygène l’organisme et permet d’affronter les défis tout en nous ancrant dans notre vie sans être perturbés. C’est un de ceux que j’utilise en ce moment.
  • Pruche, merveilleux conifère canadien ! Dans mes cours d’aromathérapie, je fais marcher les élèves dans la salle. Au début sans rien. Puis je leur distribue une mouillette de cette huile essentielle. C’est merveilleux de les voir TOUS relever la tête, se regarder et se sourire, alors qu’avant tous regardaient leurs pieds. Cela en dit long sur le pouvoir de cette huile essentielle : EMBRASSER LA VIE
  • Sapin baumier, mon préféré quand il s’agit de faire des mélanges. Il transmet courage et optimisme, augmente l’énergie vitale, apaise l’anxiété et permet de laisser aller le négatif.
  • Sapin pectiné, mon chouchou ! Il ramène l’équilibre émotionnel, est fantastique pour lâcher-prise, redonne de l’énergie. Ma récente découverte, il m’aide à mieux m’endormir en régularisant mon souffle.

Côté hydrolat

Parmi les hydrolats, ceux que vous pouvez privilégier en ces temps de pandémie sont :

  • Ravintsara et/ou Tea tree pour leurs vertus antiseptiques, antivirales
  • Rose, Champaca qui agissent sur le chakra du coeur et sont des hydrolats intéressants en cas de troubles respiratoires
  • Palo santo et/ou Encens sont d’excellents purifiants énergétiques qui amènent de la flexibilité
  • Myrte, laurier noble pour soigner les troubles ORL et respiratoires

L’état d’esprit

Ce que j’ai pu constater ces dernières semaines, c’est que cette période engendre aussi énormément de créativité.

La créativité est le pendant de l’incertitude. Je ne peux que vous conseiller de stimuler aussi votre 2ème chakra avec des huiles essentielles d’agrumes comme l’orange, la bergamote, la mandarine et leurs petits grains respectifs. En diffusion, ils assainissent également l’air comme les conifères et ils amènent également beaucoup de JOIE.

La créativité c’est ce qui m’a toujours fait tenir dans pareil challenge. Une partie de mes journées sont actuellement consacrées à vous préparer quelques surprises qui seront prêtes d’ici quelques semaines… suspens…..affaire à suivre.

D’ici à la prochaine Newsletter, d’ici au prochain rendez-vous Massage et/ou d’ici au prochain cours d’aromathérapie, prenez soin de vous et des autres.

Ensemble pour un monde meilleur : COURAGE, FORCE, JOIE, CONNEXION, AMOUR et CONFIANCE. Rendez-vous à l’une ou l’autre de mes formations.

Affectueusement, Alexandra

Le Romarin Rosmarinus officinalis

Objectifs : retrouver la vitalité et soulager les douleurs articulaires avec une plante

J’ai planté dans mon jardin, il y a 5 ans, un petit plant de Romarin qui faisait à peine une quinzaine de centimètre. Entre temps, il a bien grandi et mesure aujourd’hui 1,5 mètres de hauteur.

Sachez que si vous avez un jardin et qu’une plante se manifeste plus que de raison, il y a un message pour vous qui se cache derrière, c’est que vous en avez besoin !

Je me suis demandée comment exploiter cette majestueuse plante et par là même lui rendre hommage. Le voici en photo richement fleuri :

photo prise par Alexandra Missirlian 5 avril 2017

Effectivement, ce printemps, j’étais assez fatiguée, mes articulations me faisaient souffrir (surtout l’épaule droite -> syndrome de la souris d’ordinateur), mes bouffées de chaleur ont repris et ma mémoire commençait à fléchir. Dans un cas pareil, en aromathérapie, on a tendance à recommander entre autres l’huile essentielle de Romarin. Or, j’avais envie cette fois de mettre en pratique la phytothérapie, plutôt que l’aromathérapie, étant en pleine révision pour mon futur examen. Après investigations dans mes cahiers, bouquins  et sur internet, je tombe sur une évidence qui pouvait résoudre tous mes problèmes en même temps : le Romarin.

Avant de vous dévoiler mes recettes, passons en revue cette plante qui mérite notre attention.

Historique du Romarin

Le Romarin fait partie de la famille botanique des Lamiacées. Il a toujours fait l’objet d’une grande vénération et était présent dans de nombreuses cérémonies. Par exemple, on plaçait sur la tête des mariés des couronnes de Romarin en guise d’amour et de fidélité. Pour chasser les mauvais esprits et les cauchemars, on déposait sous les oreillers des brins de Romarin. Pour les Égyptiens, le Romarin symbolisait le souvenir et l’amitié. Ils plaçaient ainsi des rameaux de Romarin dans les tombes des Pharaons afin de fortifier l’âme du défunt. Quant aux Grecs, ils se couronnaient la tête avec du Romarin lorsqu’ils devaient passer des examens afin de stimuler leur mémoire. Durant les épidémies de peste, on brûlait non seulement des rameaux de Romarin pour purifier l’atmosphère, mais également on portait sur soi des sortes de gri-gris que l’on respirait lorsqu’il fallait traverser des zones touchées par la maladie. Dans certaines régions rurales, on macérait du Romarin dans du vin pour obtenir une boisson fortifiante. Le médecin et prêtre allemand Sebastian Kneipp (Bad Wörishofen, accessoirement le village de mes grands-parents maternels) prescrivait aux personnes âgées des bains de Romarin afin de lutter contre les faiblesses générales, l’hypotension, l’hypotonie, l’hypercholestérolémie, le surmenage, les pertes de mémoire et les rhumatismes.

Un peu de botanique

Le Romarin, originaire du bassin méditerranéen, aime évoluer en plein soleil dans un terrain assez aride (mais pas trop), genre rocailleux, raison pour laquelle, je l’ai planté au milieu de la caillasse au bord de la façade de mon immeuble et il s’y plaît ! Ses feuilles sont persistantes, c’est-à-dire qu’elles ne tombent pas en hiver. Leur couleur est un beau vert foncé sur le dessus et blanchâtre sur le dessous. Ses fleurs délicates d’un bleu violacé sont magnifiques et sortent de février à mai. Les abeilles en raffolent !

Un peu de chimie

La plante de Romarin possède de nombreux principes actifs qui présagent un large spectre de propriétés :

  • des flavonoïdes (diosmine = phlébotonique et lutéoline = antioxydant, prévient les inflammations, régulateur immunitaire, aide au métabolisme des glucides)
  • des diterpènes (rosmadial, acide carnosolique)
  • des lipides (alcanes et alcènes)
  • des stéroïdes
  • des triterpènes (acide aléanolique et acide ursotique)
  • des acides phénoliques (acide rosmarinique et acide chlorogénique)
  • des phyto-œstrogènes

Les propriétés médicinales du Romarin

  • Améliore la digestion par son action cholérétique et cholagogue, il régule les lipides -> action sur le foie en cas d’insuffisance hépatobiliaire
  • Diurétique, il soutient les fonctions rénales, prévient les calculs ou la goutte, ainsi que les rhumatismes
  • Ses propriétés antioxydantes ont un effet stimulant sur le cerveau améliorant ainsi la mémoire. Il agit de plus sur le vieillissement cellulaire (effet anti-radicaux libres)
  • Stimulant général, il permet de lutter contre le surmenage intellectuel, la fatigue et le stress, peut également prévenir les insomnies (si on le prend le matin seulement)
  • Ses propriétés antiseptiques permettent de nettoyer les plaies, même infectées (antimycosique et antibactérien)
  • Autres
    • accélère la pousse des cheveux,
    • propriétés antitussives par action drainante sur les glaires collants
    • favorise l’élimination des toxines
  • Précautions : pas chez les enfants de moins de 12 ans. Pas en cas de lithiases biliaires déclarées. Peut provoquer des nausées et vomissements de cas de surdosage

Woaw !! Quelle plante !!!

Forte de toutes ces informations, je me suis donc préparée plusieurs macérations et décoctions, et voici mon compte rendu.

Décoction

Faire bouillir (feu moyen) 50 gr de Romarin séché dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. Laisser refroidir et filtrer. Utilisez cette préparation dans les 24 heures.

 

 

Cette préparation s’utilise pour faire :

  • des compresses sur les articulations douloureuses (rhumatismes, arthrite)
  • des bains stimulants et revigorants
  • un tonique visage et redonner de l’éclat à la peau
  • une boisson qui stimulera la circulation sanguine périphérique

Mon avis : j’ai testé la compresse imbibée de décoction tiédie sur mon épaule, ça soulage bien la douleur. En tonique, le résultat est assez bien aussi.

Macération dans l’alcool

Faire macérer 10 gr de plante séchée dans 50 gr de Vodka dans un bocal pendant 3 semaines à l’abri de la lumière. Secouer le bocal tous les deux jours. Filtrer et mettre en bouteille (flacon opaque brun, vert ou bleu)

Posologie : 1 cuillère à café dans un verre d’eau le matin avant le petit-déjeuner

Mon avis : c’est de la bombe, vitalité garantie !!!! Cette préparation vous redonne la pêche instantanément. Je continue 1 ou 2 fois par semaine.

Macération huileuse

J’ai d’abord fait une macération avec la plante fraîche, en oubliant toutefois un élément important. En effet, il y a des principes actifs dans la plante fraîche qui ne se dissolvent pas dans l’huile. J’ai donc fait une nouvelle macération avec la plante séchée.

 

Remplir un demi bocal de feuilles séchées et hachées. Compléter avec le double d’huile d’olive bio, de première pression à froide (extra vierge). Laisser macérer pendant 3 semaines à l’abri de la lumière en secouant de temps en temps le bocal. Filtrer et mettre en bouteille (flacon opaque brun ou bleu ou vert)

  

Cette préparation s’utilise comme :

  • huile de table à rajouter dans les aliments : salade, pâtes, etc.
  • huile de massage sur les articulations douloureuses

Mon avis : j’ai testé d’abord sans huile essentielle, le macérât tout seul soulage très bien. Je vais rajouter quelques huiles essentielles pour booster encore plus le mélange comme l’Eucalyptus citriodora (puissant anti-inflammatoire).
Comme huile de table, après avoir arrosé de 2 cuillères à soupe mon plat de pâte (tomate et thon), je n’ai pas ressenti de lourdeur d’estomac ni le fameux coup de fatigue après repas.

Conclusion :

Le Romarin tient bien ses promesses : il redonne de l’énergie, de la force et soulage les douleurs articulaires. Après 3 semaines d’application, je suis bluffée par cette plante extraordinaire qu’est le Romarin !

J’ai constaté que mon esprit est plus clair, me rendant plus performante. La fatigue est passée, ma mémoire commence à s’améliorer et la qualité de mon sommeil est meilleur. J’ai eu aussi un peu moins de bouffées de chaleur en seulement 3 jours.

Petit bémol, si on a une constitution Pitta (Feu). Le Romarin chauffe un peu ! Alors utilisez-le avec modération, le matin de préférence.

Mon jardin vit dans l’abondance. En ce moment poussent les pâquerettes…. (affaire à suivre 😉 )

Par Amour de la Connaissance
Alexandra Missirlian

Sources :

www.wikipedia.fr
www.doctissimo.fr
www.passeportsante.net
www.vulgaris-medical.com
Supports de cours Lydia Bosson

Pin sylvestre

Le Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

 

Le Pin sylvestre fait partie de la famille des conifères qui sont les poumons verts de la nature. Le simple fait d’en respirer régénère notre air, d’où leur grande force guérisseuse.

Le Pin sylvestre a la particularité d’avoir un tronc hyper long qui monte direct vers le ciel, un peu de la même manière que le cyprès. Ce tronc plus il monte et plus sa couleur tourne vers l’orange. Il porte donc une trace de l’élément feu redonnant ainsi de la force et du courage.

Pline parlait du pin en ces termes : « Le pin est l’arbre le plus remarquable, il porte en même temps un fruit qui mûri, un qui mûrira l’année suivante et un qui sera mûr uniquement dans 3 ans. Aucun autre arbre n’est aussi gaspilleur : dans le même mois que nous cueillons une pive, une autre mûrie, la répartition est tellement régulière que nous pouvons cueillir une pive chaque mois de l’année ».

Hippocrate conseillait le pin pour soigner les maladies respiratoires. Chez les celtes, les pives du pin étaient considérées comme un symbole de fécondité et de puissance sexuelle. Des pives de pin été retrouvées dans de nombreux tombeaux égyptiens. Bref, dans les cultures les plus diverses, le pin symbolise la régénération et la fécondité.

Source de l’image : Wikipedia

Le pin sylvestre active notre force régénératrice, nous donne de l’élan et ramène la clarté en cas de fatigue mentale. Quand on se sent désespéré, qu’on manque de courage pour passer à l’action ou de manque de confiance en soi, le pin sylvestre nous donne des ailes pour entreprendre.

Comme la majorité des essences de conifères, le pin sylvestre compte parmi les huiles essentielles les plus importantes pour dégager et purifier les voies respiratoires grâce à sa richesse en monoterpènes. Il renforce la musculature respiratoire et soutient le bon fonctionnement pulmonaire. C’est un grand expectorant. A rajouter dans toutes les préparations pour soigner les voies respiratoires.

Principes actifs : surtout des Monoterpènes, quelques monoterpénols et sesquiterpènes

Comment utiliser l’huile essentielle de Pin sylvestre

  • En cas de troubles ORL en général, bronchite, catarrhe, sinusite, toux, laryngite, etc. Vous pouvez la combiner avec de l’Eucalyptus radiata pour mieux respirer, masser les ailes du nez et le thorax avec quelques gouttes
  • En cas de rhumatismes en général, sciatique, lumbago, crampes musculaires, courbatures. Vous pouvez la combiner avec de l’Eucalyptus citriodora, Laurier noble et Genévrier des montagnes pour créer une synergie anti-inflammatoire et antalgique, le tout dans une huile végétale d’arnica

L’huile essentielle Pin sylvestre est généralement bien tolérée

Préparation pour retrouver de l’énergie : « Coup de Boost »

HE Pin sylvestre (Pinus sylvestris) 2ml
HE Epinette noire (Picea mariana) 1ml
HE Romarin à cinéol (Rosmarinus officinalis CT cineol) 0,5ml
HE Patchouli (Pogostemon cablin) 0,5ml
HE Sapin blanc (Abies alba) 0,5ml
HV Noisette (Corylus avellena) QSP 30ml

Masser la zone du thorax, l’intérieur des bras et la plante des pieds avec un peu d’huile tous les matins après la douche. Et vous verrez que rapidement vous serez reboosté 😉

Prenez soin de vous !
Alexandra

La rose et l’amour universel

Notre monde actuel a bien besoin d’amour pour guérir !

La Rose

Rose (Rosa centifolia)
Rosa centifolia

Comme le dit le bon vieux slogan hippie « Peace and Love / Amour et Paix » dans la paix, il y a de l’amour et dans l’amour il y a de la paix. Selon moi, il n’y a pas de place pour la guerre dans cette équation. Quand on est en paix, on est aussi en bonne santé. Notre système immunitaire est au repos quand il n’a pas à faire la guerre contre des agents pathogènes (virus…) et nous sommes alors dans un état de bien-être et en bonne santé. La paix et l’amour sont des émotions dynamisantes tout comme la joie, la certitude et la gratitude. Toutes ces émotions préservent notre capital « bonne santé ». A contrario, les émotions toxiques comme la tristesse, la colère et la peur, diminue l’immunité et la force vitale et conduisent à la longue aux pathologies. Les émotions sont aussi essentielles au maintien de la santé, alors cultivons les bonnes émotions !

Petit rappel d’anatomie

L’immunité se construit quand on est bébé dans une glande qui s’appelle le thymus et qui se situe au-dessus du cœur. Certains leucocytes (globule blanc) viennent coloniser le thymus où ils vont être transformés en lymphocytes T spécialisés (suppresseur, auxiliaire, cytotoxique, etc.) responsables de la réponse immunitaire spécifique cellulaire en cas de virus, cellules cancéreuses, etc. En fait ce sont eux qui expriment tous le marqueur membranaire. Cette réponse immunitaire est la deuxième barrière de défense, la première étant l’inflammation (un petit coucou de notre Pitta adoré, lol). Cette défense immunitaire est peut-être plus longue à la détente lors d’une première exposition, mais elle est super efficace dès la deuxième exposition, car elle possède un truc redoutable : elle a une excellente mémoire. Je rappelle au passage, que le camp d’entraînement de cette armée se trouve dans l’intestin ! Donc prenons soin de notre alimentation !

L’Amour et l’Ayurvéda

En Ayurvéda, c’est Kapha (composé des éléments Eau et Terre) qui nous fait ressentir l’émotion de l’amour. Parmi les fonctions de Kapha citons aussi son rôle de protection, c’est-à-dire qu’il est responsable de notre immunité. Le siège de Kapha se trouve dans le cœur et s’appelle Avalambaka-Kapha (l’eau du cœur) et dans cet espace, Kapha devient le gardien de l’amour. Avalambaka crée la lymphe et protège du chaud. Il fournit l’énergie dans les membres, filtre les substances nocives qui peuvent pénétrer dans les poumons et le cœur et collabore avec Udana-Vata pour l’élimination de ces substances toxiques par l’expiration. Donc l’amour contribue à l’immunité.

Le Kundalini Yoga décrit sept centres énergétiques : les 7 chakras. Le quatrième chakra – le chakra du cœur : Anahata – se situe tout comme Avalambaka dans le thorax, le cœur avec les mêmes fonctions de protection/immunité que ce dernier. Le chakra du cœur est responsable de l’équilibre entre les 3 chakras inférieurs et les 3 chakras supérieurs. Avoir un chakra du cœur en équilibre signifie s’accepter dans toutes ses facettes (ses qualités ET ses défauts), avoir confiance dans la vie, vivre le moment présent dans la joie, l’harmonie et la paix, s’aimer et aimer les autres de manière inconditionnelle et avoir la capacité de se régénérer rapidement. Le  besoin primordial de ce chakra est simplement l’Amour. Donc l’amour amène la bonne santé.

L’Amour et l’Aromathérapie

Quoi de mieux pour évoquer l’amour en aromathérapie que de parler de la Rose. Cette plante délicate et au parfum enivrant.

L’été 2015, j’ai suivi une formation de phytothérapie : excursion botanique durant lequel nous avons eu la chance de distiller un hydrolat de Rose. Et pas n’importe quelle Rose : la Rosa damascena.

De la cueillette à la dégustation

Normalement les roses sont récoltées à la main le matin, on ne garde que les pétales ! Ensuite, on remplit le corps de l’alambic avec de l’eau de source filtrée, on couvre le corps avec le chapeau sur lequel on fixe le bec de cygne et qu’on branche au condensateur, sorte de cylindre avec un serpentin. On fait chauffer le corps et surtout on veille à ce que l’ébullition ne dépasse pas 90°C pour que l’eau chaude puisse extraire les principes actifs et passer à l’état gazeux sous forme de vapeur d’eau. Le condensateur comporte un système d’injection et élimination d’eau froide afin de refroidir le serpentin et permettre à la vapeur d’eau de retrouver sa forme liquide initiale. C’est ainsi qu’une distillation donne deux produits : l’huile essentielle et l’hydrolat (ou eau florale).

L’huile essentielle de Rose (Rosa damascena)

Comme chacun le sait, la rose est la reine des fleurs ! Elle symbolise depuis l’Antiquité, l’Amour. Quelle femme n’a pas reçu une rose en même temps qu’une déclaration d’amour ? Saviez-vous qu’en Égypte, elle est considérée comme remède universel. Une légende raconte que la rose est née des larmes d’Aphrodite qui pleurait Adonis qui agonisait. Dans l’Antiquité la senteur de la rose était souvent appréciée comme le parfum des dieux. Aujourd’hui encore, elle demeure le symbole de la perfection et de la beauté.

« Si je dois vous décrire l’effet de la Rose blanche de Bulgarie quand je la hume, je sens d’abord qu’elle me couvre la tête de douceur, cette sensation descend jusqu’au ventre et plonge ensuite dans mon cœur pour irradier finalement dans mes bras. Je me sens intégralement réconfortée et remplie de gratitude. Elle me donne envie de donner au sens large tout ce que j’ai dans mon cœur : amour et connaissance. »

L’huile essentielle de Rose blanche provenant de Bulgarie est la plus

Image source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_%C3%97alba

prestigieuse et la plus raffinée. Normalement une distillation d’huile essentielle se fait par extraction à la vapeur avec de l’eau de source pour garantir la qualité des composants de la plante. Une particularité de la Rose blanche de Bulgarie est qu’elle est distillée dans son propre hydrolat ! Il faut environ 4 tonnes de pétales (1 ha de rosiers) pour produire 1 litre d’huile essentielle ! Cela explique son prix élevé, environ CHF 80.- pour 1 ml.

Au niveau spirituel, la Rose ouvre notre conscience, dissout les blocages dans les corps subtils, montre le chemin du paradis et chasse les pensées et les sentiments négatifs. Plus que n’importe quelle autre essence, la Rose harmonise au niveau psycho-émotionnel et ouvre à l’amour.

Principes actifs

La Rosa damascena fait partie des huiles essentielles les plus complexes. Dans le chromatogramme en phase gazeuse, on compte environ 500 principes actifs différents, dont :

  • Esters : acétate de géranyle
  • Monoterpénols : (60%) géraniol, linalol, citronellol, nérol
  • Sesquiterpénols : farnésol
  • Phénols : traces d’eugénol
  • Oxydes : oxyde de rose

Propriétés

La Rose est l’un des meilleurs remèdes pour la régénération cutanée, elle est aussi aphrodisiaque, bactéricide, cicatrisante, emménagogue, hémostatique, régulatrice de l’appétit, apaise le feu dans le foie et l’organisme en général. C’est un équilibrant psychologique puissant, anxiolytique, dissout les blocages sexuels, antiseptique et antiviral.

Indications

  • Bronchites chronique (surtout d’origine psycho-émotionnelle et en relation avec le chakra cardiaque), asthme, tuberculose
  • Manque d’ouverture à l’amour, blocages des corps subtils, deuil
  • Troubles du rythme cardiaque
  • Asthénie sexuelle, frigidité, impuissance
  • Ulcères variqueux, inflammations cutanées, rides, couperose, peaux asphyxiées, Certains cas d’eczéma (surtout chez les bébés et les enfants en bas âge)
  • Infections buccales, aphtes

Le regard de l’Ayurvéda sur la Rose

En Ayurvéda, on distingue 3 bioénergies (Doshas) : Vata, Pitta et Kapha, qui sont des « couples » formés de deux des cinq éléments : Terre, Eau, Feu, Air et Ether (Espace). Chaque Dosha a des caractéristiques particulières et des fonctions spécifiques. Cliquez ici pour prendre rendez-vous pour un massage

Vata 

Vata est responsable du mouvement et du catabolisme. Tout comme son élément principal, l’Air, Vata est froid et sec. Son émotion caractéristique est la peur, à l’extrême cette peur devient une anxiété permanente et les pensées tournent en boucle.

Pitta 

Pitta contrôle les processus de transformation et le métabolisme. Son élément principal étant le Feu, Pitta est chaud et humide, grâce à la présence de l’Eau. La colère est l’émotion signature de Pitta qui se traduit par de inflammations, c’est ça avoir trop de feu !

Kapha 

Kapha s’occupe de la cohésion et de la matérialisation. Puisqu’il est composé essentiellement d’Eau, Kapha est froid et humide. L’émotion caractéristique de Kapha est la mélancolie, la tristesse et comme son siège principal comme nous l’avons vu plus haut est le cœur, cette émotion met en péril l’immunité.

La Rose apaise le feu de l’organisme. Elle est donc un excellent anti-Pitta. D’autre part, elle est un puissant anxiolytique et équilibrant psychologique, c’est une plante merveilleuse comme anti-Vata. La rose est une invitation à l’amour et la tendresse donc elle protège les fonctions de Kapha.

Rajoutée dans un mélange pour les voies respiratoires par exemple, elle fera toute la différence et amènera la guérison plus rapidement. J’en sais quelque chose, puisque j’étais sujette aux bronchites chroniques depuis mon enfance. J’ai rajouté en 2009 1 goutte de Rose dans mon mélange « respiratoire » à appliquer sur le thorax et 1 goutte dans mes suppositoires. Et zwing FINI les bronchites !!! Depuis, j’ai toujours dans mon sac à main un flacon d’huile essentielle de Rose blanche de Bulgarie et de l’hydrolat de Rose bulgare dans ma cuisine et ma salle de bain.

La santé n’a pas de prix, c’est notre bien le plus précieux et dont nous sommes responsables d’en prendre le plus grand soin : par l’alimentation, l’hygiène de vie autant physique que spirituelle, les pensées et les émotions que nous vivons. Quand on a la santé, tout va bien. En revanche quand on la perd, on ne peut plus travailler et accomplir sa mission et ça devient un combat pour retrouver la santé. Et rappelez-vous l’amour est un grand guérisseur ! Donc cultivez cette émotion qu’est l’amour et si besoin utilisez la Rose quand vous sentez que vous vous en éloigner, car c’est la plante qui incarne le mieux, L’AMOUR !

La Rose est donc un remède universel qui conduit à l’Amour universel, alors pourquoi s’en priver !

Alexandra Missirlian

Hysope decumbens

HYSOPE DECUMBENS relie tous les corps subtils, établit la communication entre les différents chakras (cf. Télécom), purifie les croyances qui n’ont plus raison d’être, éclaircit le chemin spirituel et nous rend attentif à nos conflits intérieurs.
Hyssopus decumbens
Partie de la plante distillée : plante fleurie
Famille des lamiacées
L’hysope appartient aux plantes mystiques de l’Antiquité. La bible mentionne plusieurs fois l’hysope et la considère comme une plante essentielle pour la purification pendant les rituels. Son nom hébreux « esope » signifie plante sacrée. Dans la tradition chrétienne, l’hysope symbolisait le baptême et la pureté retrouvée. Hippocrate, Galien et Dioscoride vantaient les propriétés curatives de cette plante sur le système respiratoire. Les Romains l’utilisaient comme protection contre la peste. Dans la médecine orientale elle est considérée comme un tonique renforçant le Yang, surtout au niveau pulmonaire.

Source Wikipedia : Photo par Sten, CC BY-SA 3.0, Lien

L’essence d’hysope transmet la pureté et apporte la clarté. Elle met de l’ordre dans notre esprit, apporte l’inspiration cosmique, la sagesse et invite à la méditation. Elle purifie les anciennes croyances qui ne sont plus nécessaires au développement spirituel et nous rend attentif à nos conflits intérieurs.
L’hysope développe la clarté de l’esprit. Quand nous avons compris la cause de nos besoins, la cause de nos perceptions, alors l’acceptation de soi et l’empathie envers les autres devient plus faciles. L’hysope nous enseigne que les erreurs font partie du processus d’apprentissage et qu’en réalité, il n’y a pas de faute. Les soi-disant erreurs sont des véritables bénédictions dans le temps et servent d’en tirer des leçons de la vie. Traditionnellement, l’hysope est utilisée pour purifier les espaces sacrés, lors des cérémonies d’initiation ou de passage.
L’hysope apaise les émotions, éveille, stimule la créativité et augmente la capacité de perception. C’est une essence idéale pour activer le 3ème œil. Un massage aurique avec quelques gouttes d’hysope dans la paume des mains purifie les corps subtils.
En aromathérapie, nous distinguons deux variations, soit l’hysope officinalis qui est extrêmement neurotoxique et abortive (forte concentration en cétones) et l’hysope decumbens. Cette dernière est à favoriser du fait qu’elle ne présente pas de contre-indication.

Principes actifs : Oxydes : 1.8 Cinéol 60%, trans-linalol. Monoterpènes 20% : α- et β-pinènes, camphènes. Sesquiterpènes
Propriétés : expectorant, antiasthmatique, anti-inflammatoire, antiseptique, virucide++, tonique général, équilibrant nerveux, régulateur de la tension sanguine
Indications :
  • Rhinopharyngites, sinusites, bronchites, bronchiolite du nourrisson, bronchites asthmatiformes, asthme de tous genres
  • Dépression nerveuse, angoisses, oppressions, nervosité, agitation mentale, dispersion
  • Pour l’équilibre (vertiges), appliquer sur le pavillon de l’oreille
  • Pour clarifier l’esprit, 1 goutte sur un Q-tip dans les oreilles idem dans les narines, quand on en a plein la tête, ça permet de se focaliser sur 1 problème à la fois et d’agrandir la vision, y voir clair
  • Avant de recevoir votre patient, appliquez 1 goutte dans vos mains pour augmenter vos perceptions
  • Manque d’intuition, faiblesse de concentration
Effets énergétiques : active le 3ème œil. Couleur Indigo
Ayurvéda : Vata-, Kapha-
Contre-indication : aucune

Source texte : Lydia Bosson, l’aromathérapie énergétique

Bienvenue sur le Blog de Prema Veda, école d’aromathérapie de base

Bienvenue

Prema Veda est une école d’aromathérapie de base et de développement personnel en Suisse Romande, basée à Gland dans le canton de Vaud.

Les objectifs de l’école Prema Veda

  • Être une école d’aromathérapie de base originale en Suisse Romande
  • Donner un enseignement de haute qualité avec une pédagogie adaptée
  • Transmettre des outils simples pour le maintien de la bonne santé
  • Partager la connaissance au travers des articles du Blog

La philosophie de l’école Prema Veda

Le concept est simple : partager la connaissance. Le nom de l’école signifie Amour de la Connaissance en sanskrit. L’amour tout comme la Connaissance, cela se partage. Vous trouverez le cours idéal et plein d’articles santé.

Apprendre de nouvelles choses nous permet de garder un esprit jeune et vif.